Deux enfants du demi-siècle, Charles Nemes

OLYMPUS DIGITAL CAMERATitre

Deux enfants du demi-siècle

Auteur

Charles Nemes

Genre

Contemporain

Résumé

Thérèse et Toussaint se sont rencontrés à 16 ans. Désapprouvé par leurs parents respectifs, ce premier amour est de courte durée et ils se perdent rapidement de vue. Ils se retrouvent quarante ans plus tard, de façon très inattendue ; mais ils sont bien différents des adolescents d’alors.

Mon avis

Tout d’abord, cette lecture s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec les éditions HC, que je remercie chaleureusement pour l’envoi de ce roman !

Critère à ne surtout pas suivre quand on choisit un roman, mais qui nous influence pourtant beaucoup : la couverture. Je suis loin d’être férue d’histoires d’amour, mais quand j’ai vu la couverture de Deux enfants du demi-siècle, j’ai décidé de lui laisser sa chance.

J’ai aimé voir Toussaint et Thérèse grandir, devenir des adultes pour le meilleur comme pour le pire. A défaut de m’attacher à eux, j’ai aimé le réalisme qu’ils dégageaient, les rapprochant presque de anti-héros. Je pense être trop jeune pour me reconnaître en eux, mais j’ai en revanche pu reconnaître mes parents. Le contexte historique et social est très précis, et l’accent particulièrement mis sur la mémoire du génocide juif. Cela permet d’aborder l’extrémisme religieux, ce que j’ai trouvé intéressant.

D’un chapitre à l’autre, passé et présent s’entremêlent, comme les destins de Thérèse et Toussaint. On sent de la part de l’auteur une véritable maîtrise de l’écriture, mais qui se traduit parfois par de très longues phrases. Ce qui rend la compréhension parfois laborieuse ! De plus, j’ai regretté le trop peu de dialogues, qui rendait le récit un peu morne.

J’ai été peu sensible à l’histoire d’amour entre les deux protagonistes, sûrement parce que les protagonistes eux-même ne m’ont pas touchée. Puis bon, moi et la romance…

GIPHY Originals shut up shade yikes wrong
Source : giphy.com

Enfin j’étais prévenue, je n’ai pas d’excuses.

En bref, Deux enfants du demi-siècle est un roman aux indéniables qualités, mais n’a pas su me séduire. C’est pas aujourd’hui que mon cœur de pierre s’émouvra.

Les rendez-vous étaient plus fréquents, les amours, les serments et les mensonges , plus cruciaux, les lectures et les films, plus fondateurs et emblématiques. Dans les cafés du Quartier latin, on s’empoignait pour ou contre Godard et Pasolini, pour Rimbaud et contre Verlaine, on connaissait par coeur l’intégrale des Beatles et celle de Bob Dylan, sans être certain de bien comprendre la seconde.

La note

6/10. Une peinture sociale et une histoire d’amour qui ont le mérite d’être bien écrites

Publicités

Un commentaire sur “Deux enfants du demi-siècle, Charles Nemes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s