Petit déjeuner chez Tiffany, Truman Capote

912-ymjffal

Titre

Petit déjeuner chez Tiffany

Auteur

Truman Capote

Genre

Contemporain

Résumé

Un écrivain se remémore son ancienne voisine, Miss Holiday Golighty, perdue de vue depuis son départ de New York. Elle est sa voisine alors qu’il aménage dans un vieil immeuble de la Grosse pomme dans les années 40. Call-girl en vogue, les fêtes et les prétendants se succèdent dans son petit appartement. Le narrateur se lie d’amitié avec cette excentrique, mais irrésistible demoiselle.

Mon avis

Diamants sur canapé, le long métrage de Blake Edwards (1961), est tout simplement l’un de mes films préférés. C’est donc bien naturellement que je me suis tournée vers l’oeuvre originale, celle de Truman Capote, publiée en français sous le titre Petit déjeuner chez Tiffany.

 audrey hepburn breakfast at tiffanys GIF

Roman, roman, c’est un bien grand mot. Il s’agit plutôt d’une longue nouvelle d’une soixantaine de pages. Elle est écrite du point de vue du voisin écrivain de Holly qui, comme beaucoup d’autres, tombe sous son charme ravageur.

En soi, Petit déjeuner chez Tiffany ne raconte pas grand chose ; mais les dialogues sont savoureux, rythmés par la répartie à toute épreuve de Holly, son regard bien arrêté sur le monde, son avis sur tout. Et son héroïne est tout bonnement inoubliable. J’ai retrouvé avec plaisir la Holly merveilleusement interprétée par Audrey Hepburn dans le film : croqueuse de diamants invétérée, malicieuse, bordélique, un peu naïve et diablement attachante.

J’ai pu constater que le livre et le roman (nouvelle) étaient très proches. La différence principale se situe dans la fin. Ma préférence reste pour le film, et je lui porte un tel amour que je n’ai pas pu le dissocier du livre, ce qui est dommage. Néanmoins, j’envisage très sérieusement de me pencher sur les autres écrits de Truman Capote. Il sait créer une atmosphère, (et ça se confirme dans ses autres nouvelles), un peu nostalgique, qui vous touche ou non mais qui vous emporte momentanément ailleurs.  L’édition Folio comprend plusieurs nouvelles supplémentaires, sur lesquelles je ne m’attarderai pas, parce qu’elles ne m’ont pas vraiment marquée.

Bref, si Petit déjeuner chez Tiffany m’a moins séduite que son adaptation cinématographique (pour une fois), ma rencontre avec Truman Capote est plutôt concluante. Et si vous n’avez pas encore vu le film, qu’est-ce que vous attendez ?

« Ça devrait prendre quatre secondes pour aller d’ici à la porte. Je t’en donne deux ! »

La note

6/10. Dur de passer outre le film, mais une belle découverte.


Sources images : amazon.fr / giphy.com

Publicités

1 réflexion sur « Petit déjeuner chez Tiffany, Truman Capote »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s